10 mars 2014

Interlude pastel

 

Le tapis au crochet vert d'eau (commencé ici) avance à petits pas, chainette après chainette, bride l'une derrière l'autre.
Il atteint pour le moment le diamètre honorable de 40cm pour finir en un beau napperon de 1m20. Il me reste donc du travail...

35 Tapis crochet Phildar

Retour de brocante avec de nouvelles belles aiguilles pastels métalliques pour ma collection.
Mention spéciale au crochet rose fluo qui pique les yeux.

35 Aiguilles à tricoter vintage pastel

Et puis, trouvée sur cette même brocante une petite merveille vintage qui me faisait de l'oeil depuis un moment (voir post de l'année dernière).

35 Ma cousette bleue turquoise

Le vendeur qui n'avait sur son stand que des trains et des jouets pour garçons virils était désespéré d'avoir en sa possession ce jouet pour "fillette" (dixit ce brave homme) qui nuisait à son image en quelques sorte et dont il voulait se débarrasser.
Hop, ni une ni deux après petite négociation, dans mon cabas cette mignonne petite machine à coudre années 50 pour enfants en bakélite bleu turquoise avec plateau et roue en métal.

Créées dès 1947 par les Etablissements marseillais Jean Pallier sous le nom de "Piquekou" tout en tôle peinte au début, ces petites machines sont devenues "Ma Cousette" par la suite et ont revêtu le nouveau matériau à la mode : le plastique coloré.

35 Ma cousette bleue turquoise 2

Celle-ci fonctionne à pile et possède trois positions : Arrêt, marche et marche avec lumière.

Il faut que je la nettoie car elle est encore "dans son jus" pour le moment mais je ne pouvais résister plus longtemps au plaisir de vous montrer ma charmante acquisition.

Posté par Sallyline à 09:46 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 janvier 2014

Menus désagréments

 

C'est suite à un fou rire avec une cliente que j'ai eu l'idée de ce post.

Nous parlions des petits plaisirs d'une journée et en particulier du bonheur extrême pour une couturière de sortir sa machine à coudre et de découvrir avec bonheur que la bonne couleur de bobine est enfilée...

J'ai donc choisi de faire un post qui fera sourire toute bonne couturière en parlant des menus malheurs que nous rencontrons lors de nos cousettes, qui peuvent nous faire perdre patience, nous décourager voir nous faire tout valdinguer dans la pièce (cas extrême, rassurez-vous!).
On commence doucement...

*Tout roule, ou plutôt le tissu file à toute allure sous le pied de biche. Couture droite, vitesse maxi, j'avance à grand pas et là...je me rends compte que je couds depuis cinq bons centimètres sans fil de canette! RRHHH

*J'arrive à la fin de ma couture. Tout s'est bien passé, il me reste genre deux centimètres de couture et hop...fil de canette fini (cette canette alors!) ou pire, le bobinot de fil se termine! Enervement suprême puissance 3.

31 Menus désagréments de couturière

 * Je brode à la main, je m'en vois pour faire sortir le fil exactement au bon endroit car le tissu est extrêmement épais, je parviens enfin à faire sortir le bout de l'aiguille avec difficulté (dé à l'appui) et hop, l'aiguille sort mais seule, sans le fil! Les brodeuses me comprendront!

 *Je couds endroit contre endroit, sûre de mon coup, le travail est fini...je retourne et... un des côtés n'était finalement pas l'endroit! Ne rigolez pas, je suis certaine que vous avez toutes connu ça au moins une fois! Et vive le découd vite!

 *Je couds et pour gagner quelques secondes je coupe direct les angles sans vérifier le résultat (je suis trop une as de la couture, je ne vérifie pas moi!), je découpe bien au ras des coutures pour éviter les surépaisseurs (bien bien au ras j'ai dit!), je retourne...le sac/trousse/vêtements (ce que vous voulez) est trop juste et comme j'ai tout coupé au max je n'ai plus assez de tissu pour refaire! Là, on frise la crise de nerfs, on a envie de pleurer, de tout jeter par la fenêtre.

31 Menus désagréments de couturière 2

*Certaine de mon coup, je découpe (large!) les pièces de mon travail une à une sur mon beau tissu bien cher avant de toute les tracer sur le tissu. Arrivé à l'avant dernière pièce, comme j'ai coupé "large", je n'ai plus assez de tissu. Et bien sûr en général c'est un tissu ancien, introuvable, acheté depuis des mois, à l'autre bout de la France!

*Je couds encore endroit contre endroit. je retourne. C'est pas bon. je découds. Je recouds. je retourne. C'est toujours pas bon. Je re-re-tourne...souviens toi à ce moment, "le découseur est ton ami"! Le tissu à force d'être cousu, redécousu, s'effiloche, il ne ressemble plus à rien et tout est abimé! Cauchemar absolu, je suis prête à laisser tomber la couture...à vie!

*Je cherche à son endroit habituel de rangement mes ciseaux (ça marche aussi pour les aiguilles, la bobine, ce que vous voulez d'essentiel en couture) sans le trouver. Je cherche de partout, commence à retourner tout l'appart sans succès. Je m'énerve, je fulmine, j'enrage...Pour au bout d'une demi-heure me rendre compte qu'ils étaient bien à leur endroit habituel. Trop énervée, j'ai plus envie de coudre!

*Tout est prêt à coudre, les pièces sont découpées, la machine est sortie, l'envie et la niaque sont là ...je n'ai pas la bonne couleur de fil! C'est tout....FIN de la couture, je remballe.

* En achetant ce tissu je savais que j'allais avoir des difficulté à le coudre mais le motif était "tellement bôôôô!". Je le mets sous le pied de biche. Effectivement, ce tissu est au choix mou/totalement extensible/statique/glissant/stretch à ne pas tenir sous la machine voir même l'ensemble. Ce tissu est ingérable, la couture est une catastrophe, le résultat inmontrable.
Désespoir quand tu nous tiens!

J'espère que ces anecdotes vous auront fait sourire et que vous penserez à ce post la prochaine fois que vous rencontrerez un de ces cas horripilants.

N'hésitez pas à partager avec nous d'autres souvenirs de couture douloureux qui nous rappellerons que nous sommes toutes des couturières malchanceuses parfois!

Posté par Sallyline à 12:27 - - Permalien [#]
Tags : ,
15 novembre 2013

Tisseuse midinette

 

Je vous parlais dans mon précédent post d'un achat mystère déraisonné chez le marin (Zeeman) : il s'agissait du petit métier à tisser que je vais vous présenter ici.

Depuis le temps que je voulais m'en acheter un pour tester, le prix ridicule de celui-ci m'a décidé immédiatement et je m'en suis saisi à la limite de l'hystérie dans le rayon.

Voici l'Engin empaqueté :

27 Zeeman Métier à tricoter

J'ai d'abord ouvert le carton confiante mais je me suis vite retrouvée perplexe devant le nombre de mini pièces qui se trouvaient dedans : des écrous plastiques en forme de fleurs, des ressorts, des dizaines de pièces bizarres à trous et à dents...

27 Zeeman Métier à tricoter 2

Mais heureusement, il y avait aussi dans le paquet une notice XXL et quand je dis XXL, je n'exagère pas.

J'ai déplié le tout reboostée à bloc, enlevé les nombreux exemplaires en langues étranges et là mes amis...La solitude!

27 Zeeman Métier à tricoter notice

J'ai bien essayé de suivre les schémas, de tout monter comme il fallait et puis à chaque fois le ressort faisait exploser les dizaines de pièces dans tout le salon tel une minuscule petite bombe.

J'ai bien regardé le devant du carton et ça disait "A partir de 6 ans". A 30 ans je devais relever le défi!

1/4 d'heure plus tard et à deux trentenaires dessus, nous avons vaincu haut la main (avec difficulté, sueur et tremblements) le dépliant Made in Nederland!

Et il faut bien avouer qu'il mérite notre acharmenent tellement il est cute ce petit métier à tisser et tricoter. Devant sa mignonitude rose girly et bleu pastel, on se sent un peu au pays de Candy.

27 Zeeman Métier à tricoter Montage

Je décide de le tester avec un fil jaune fluo, top tendance.

L'enfilage du fil de chaîne n'est vraiment pas évident mais je persévère.

27 Zeeman Métier à tricoter 3

J'utilise évidemment la petite aiguille rose pour mon tissage...et le petit peigne! J'ai un peu l'impression de jouer à la Barbie mais c'est une sensation exquise.

27 Zeeman Métier à tricoter peigne

Là, les explications sont très claires et j'avance à vitesse grand V.
Je décide même de changer de fil, soyons fou!

J'enchaîne avec le fil très doux Nigar blanc de chez Zeeman. J'aime le résultat avec plusieurs grosseurs et qualités de fils. Je termine par un petit tissage beaucoup plus lâche avec du fil vert.

27 Zeeman Test Métier à tisser

Le tressage me plaît beaucoup même si il faut encore que je trouve une solution pour rentrer les fils des côtés.

Le test est vraiment positif, c'est très amusant et on peut créer des "lainages" très originaux avec des fils, des motifs très différents.

La boîte inclus également un engin pour fabriquer une cordelette, une grille à broder, un tricotin rond circulaire (à monter soi-même avec des milliers de petites pièces), un crochet et des aiguilles avec explications.

L'ensemble est très complet et si vous avez un peu de courage pour le montage je vous le recommande vivement!

Posté par Sallyline à 10:43 - - Permalien [#]
Tags : ,
13 novembre 2013

Mon ami matelot Zeeman

 

Je voulais vous faire découvrir mon "magasin-copain", j'ai nommé Zeeman.
Tout près de mon travail, j'aime aller m'y balader entre midi et deux.

 Mi droguerie, mi fouillerie, Zeeman à l'atout majeur de proposer un vraiment chouette rayon de pelotes à prix mini.

26 Zeeman

Si vous ne connaissez pas encore cette enseigne en bleu et jaune (tiens ça rappelle un certain géant suédois!) c'est parce qu'elle arrive en France et nous vient des Pays-Bas.

Zeeman était à la base un magasin de vêtements et linge de maison créé en 1967 par le néerlandais Jan Zeeman.
Reconnaissable d'après son petit logo de marin preppy, Zeeman est aussi devenu un incontournable pour son joli achalandage de laine!

Le dernier prospectus faisait d'ailleurs la part belle à ce rayon.
La campagne de pub, vraiment fun et originale, montrait des femmes souriantes avec des coupes sacrément "pelottantes" ("pelottées"?)

26 Zeeman Prospectus Toutes à vos aiguilles

Le choix est vaste et j''ai donc décidé de faire un petit reportage photo dans le magasin près de chez moi pour vous présenter les différentes gammes.

26 Zeeman Tignieu

Il y a d'abord les bons classiques dans des couleurs sympas : les Soft (80% acrylique et 20% polyamide) et les Royal (100% acrylique) à un prix vraiment riquiqui.

26 Zeeman Tignieu pelotes royal

Les amusantes avec des fils mélangés : la Royal Mélange, Tweed, les poilues Fluffy et les Sparkle avec un fil qui brille.

26 Zeeman Tignieu rayon pelotes

Il y a les énormes pelotes 100g Olga en fil torsadé multi couleurs : yummy violettes ou façon Beetlejuice en noir et blanc. Idéal pour empaqueter des cadeaux!

26 Zeeman Tignieu pelotes olga

Et puis mes préférées, les Nigar, en acrylique et laine tellement douce dans des teintes de bonbons.

26 ZeemanNigar pelotes

Parfois, Zeeman propose aussi des accessoires originaux : des énormes crochets, des aiguilles circulaires ou comme ne ce moment des kits Easyknit vraiment pas cher et une sublime petite machine à tisser rose pastel...

Je vous laisse deviner sur quel article j'ai craqué cette fois-ci, j'en parlerai dans le prochain post!

Posté par Sallyline à 11:34 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 octobre 2013

"Si le ♥ vous en dit" version Pink

 

Si Google Maps avait pu représenter géographiquement la répartition de la population féminine ce week-end, un énorme point rouge se serait à coup sûr positionné sur Bron.

Pendant quatre jours, le Salon ID-Créatives a ouvert ses portes à Lyon et la concentration de femmes au mètre carré dans cet espace d’exposition était impressionnante !

Un vrai salon 100% fille, follement rose girly parfaitement en adéquation avec le « Si le ♥ vous en dit : Pink » de cette semaine.
(le jeu "Si le ♥ vous en dit" est à l'initiative de Lulu La Lucette. Le principe : Une semaine = une couleur)

23 Id créatives à Lyon

Dès l’entrée, l’exposition colorée Créative Circus nous accueillait, orchestrée par Véronique Decourty, architecte d’intérieur et scénographe. Autour du thème pétillant du cirque, des créations d’artistes du collectif Ebullition étaient parsemées pour créer une ambiance déco festive digne des plus grands chapiteaux.

Parmi les œuvres présentées, j’ai sélectionné pour vous ce chatoyant plaid en carrés de tricot d’Odile Barbé, un must que j’aimerais avoir chez moi, totalement rétro.

23 Véronique Decourty Id créatives

Une petite valise étonnante d’Isabelle Schwartz (« Les petits mots d’i ») a également attiré mon attention. A l’intérieur, un mini univers était proposé au visiteur-spectateur avec des fauves rugissants sous des guirlandes de fanions. Craquant !

23 Véronique Decourty Id créatives 2

Toujours dans ma thématique de couleurs, je voulais vous faire partager ce joli achalandage de boules japonaises dans un dégradé de rose créé par le groupe «Sous le Lampion».
L’idée très en vogue en ce moment de mixer ensemble différents globes lumineux de tailles et de couleurs différentes me plait énormément !

23 Boules japonaises id creatives

Parmi tous les stands, celui d’Atilolou est à souligner. D’abord parce qu’il était le seul où il y avait tellement de monde à vouloir entrer que l’on faisait la queue à l’entrée, ensuite parce qu’il propose des centaines de petites décorations pour customiser ses créations sur tous les thèmes imaginables.

23 Rubans che Atilolou 2

Chez Atilolou, il y avait aussi des kilomètres de rubans roses à motifs qui faisaient très envie…

23 Rubans che Atilolou

Ce salon a finalement tenu ses promesses : je n’ai acheté que quelques bricoles mais je suis rentrée avec de nombreuses « idées créatives » en perspective de réalisation.

Posté par Sallyline à 08:41 - - Permalien [#]
Tags : , ,

02 octobre 2013

"Si le ♥ vous en dit" version Blue

 

En ce moment j'ai l'impression de passer ma vie au travail.
Je me lève, je roule, je vis cette deuxième vie, je rentre, je roule, je dors.

Et puis ça recommence le lendemain à tel point que ma vie de boulot a même tenté l'autre nuit une intrusion étrange...

Je me baladais tranquillement lorsque que vous ne devinerez jamais ce qui m'est arrivé.
Surgissant des nuages, tel un monolithe des airs, un immense, un gigantesque rouleau de tissu fonça à toute allure sur moi.
Effrayée, je le regardais arriver à une vitesse prodigieuse. J'étais impressionnée par sa taille imposante et sa posture si droite, si sévère. Il se rapprochait dangereusement, de plus en plus près, jusqu'à finalement m'atteindre.
Puis il m'écrasa, sans retenu, me roula dessus comme un crêpe pour disparaître et me laisser seule à terre complètement ratatinée...

Je me réveillai dans un cri de terreur!

Cette semaine en bleu du "Si le ♥ vous en dit" ne pouvait donc que vous présenter les fameux rouleaux compresseurs que je croise à longueur de journée.
(le jeu "Si le ♥ vous en dit" est à l'initiative de Lulu La Lucette. Le principe : Une semaine = une couleur)

De bien belles collections à pois et à rayures sont arrivées récemment au magasin, en même temps que ma soudaine passion pour les imprimés marins.

20 Tissu rouleaux bleu

****

Le tissu jaune de mon dernier post ne me plaît plus tant que ça. Je trouve toujours la couleur magnifique mais les motifs ne me semblent plus aussi beaux.
Cette semaine de test aura finalement été fatale à ce demi coup de coeur.

Parfois, quand je ne suis pas certaine de la beauté d'un tissu, que quelque chose me retient de l'acheter immédiatement, j'aime laisser passer du temps et repenser au motif plus longuement pour voir si il me plaît vraiment. S'il passe l'épreuve du temps, si l'envie de l'acheter est toujours présente alors je l'achète!

Et vous comment achetez-vous vos tissus? Immédiatement après avoir vu un motif qui vous plaît? Vous pensez à votre projet d'abord?

****

Posté par Sallyline à 07:17 - - Permalien [#]
Tags : ,
25 septembre 2013

Le jeu "Si le ♥ vous en dit" version Yellow

 

J'avais beaucoup aimé participer au jeu "Summertime" cet été, je continue donc avec le "Si le ♥ vous en dit" à l'initiative de Lulu La Lucette.

Le principe : chaque semaine, Lulu donne le ton avec une couleur imposée pour parler de ses coups de coeur, ses découvertes, ses émotions de la semaine.

On commence donc par le jaune.

Je pense à ce magnifique tissu d'ameublement arrivé cette semaine au magasin et pour lequel j'ai eu un véritable coup de coeur. J'aime sa fabuleuse couleur entre le vert et le jaune, un brin moutarde. Nous l'avons placé tout à l'entrée du magasin, je le vois donc tout au long de la journée attirer mon regard.

Je pense en commander un petit bout mais je ne sais pas encore quoi faire dedans, un petit sac peut-être... Des idées?

19 Tissu jaune

Tissu "Alicia Curry" de chez Mondial Tissus

Enfin, son nom contient le mot "curry", j'adore!

Posté par Sallyline à 11:00 - - Permalien [#]
Tags : ,
22 septembre 2013

Histoire pour pressophile

 

Lors de ma virée dans la Drome provençale, je me suis arrêtée dans l'une de ces nombreuses petites brocantes de particuliers qui bordent la mythique Nationale 7.

18 Fers1

A l'intérieur, je suis tombée sur une table recouverte de dizaines de vieux fers à repasser.

18 Fers2

J'ai aimé penser à toutes les propriétaires de ces fers penchée des heures durant sur les chemises de leurs maris, réalisant en épouses fidèles du XIXe la dure besogne des femmes au foyer.

Chacun de ces fers avait sans doute été utilisé dans des foyers modestes ou plus aisés très différents les uns des autres.
Ces objet avaient selon les cas été maniés par la maîtresse de maison, mère d'une grande fratrie entourés de toute sa marmaille criarde courant autour d'elle, par une bonne sans le sou logé au dernier étage d'un immeuble cossu, par une petite grand-mère solitaire ou une jeune mariée effectuant ses premières taches ménagères dans son récent deux pièces...

Venants des quatre coins de la France, ils se retrouvaient là, tous ensembles, réunis.

Cette pensée amusante me donna envie de fouiller dans l'histoire de ces fers dont je ne connaissais même pas le principe de fonctionnement...

***

Depuis le IVe siècle en Chine, des récipients divers remplis de charbon de bois chauds sont utilisés pour lisser le linge.
Des "lissoirs" en verre, marbre et bois sont également utilisés à froid en Occident.

18 Fers6

L'histoire du fer : de l'imposant "Fer à braise" au pratique "Fer électrique"

Ce n'est qu'au XVIIe et XVIIIe qu'apparaissent les fers en fonte appellés "fers à braise". Equipés d'une trappe sur le dessus, la braise chaude était directement introduite dans l'objet pour le chauffer. Ce système très dangereux (brûlures de la main et émanations toxiques d'oxyde de carbone) fut abandonné.

Au XIXe, la fonte commence à être produite industriellement de manière massive et permet l'arrivée des fers en triangles chauffés directement sur la cuisinière à charbon. La température de celui-ci était contrôlée en approchant le fer de sa joue!

18 Fers8

Le dur métier de blanchisseuse et repasseuse se démocratise.
Celles-ci vont maintenant directement chez le client chercher le linge sale, le transportent, le lavent, le repassent pour le rendre propre à son propriétaire.

18 Fers3

Leur statut de lingère, femme seule se promenant avec du linge dans les bras, fait rêver et fantasmer les hommes sur leur passage qui voient rapidement en elles des charmes particuliers et leurs attribuent des prouesses sexuelles.

18 Fers4

Les cartes postales de l'époque en témoignent : les lavandières sont représentées comme des femmes frivoles qui se font courtiser allègrement par les riches clients, maris volages attirés par leur réputation de filles faciles.

Il faut attendre 1880, Thomas Edison et son brevet pour la lampe à incandescence pour voir apparaître les premiers fers électriques.
Le tout premier fer électrique serait américain, brevet déposé par Henry W.Seely le 6 juin 1882.

Au début du XXe siècle, les formes et esthétiques des fers sont très variées.

Un ingénieur français, lyonnais, Léo Trouilhet met au point en 1913, un fer dans la forme va s'approcher de celle que nous connaissons aujourd'hui. Mobilisé par la guerre en 1914, il reprend ensuite ses recherches et fonde en 1917 la société Calor.
Les premières chaines de fabrication Calor apparaissent dans le quartier Monplaisir (Mon quartier!) au Chemin des Alouettes, actuelle rue Pérréal Jean.

18 Fers7

Tous les foyers s'équipent alors de fers électriques...

Posté par Sallyline à 12:07 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 septembre 2013

Point de X tête d'oiseau...Summertime 5#13

 

Dernier Summertime de la saison. (Summertime : jeu lancé par Mulot, voir ce post pour l'explication)

Je me suis lancé dans le point de croix. Mes premiers essais ont été plutôt chaotiques mais je ne me suis pas découragée et je vois naître sous mes demi-points les prémices d'un volatile.

16 Summertime 5-12 4

16 Summertime 5-12 3

En parallèle, je pense aux oeuvres au point de croix d'Inčirauskaitė-Kriaunevičienė Severija...

16 Summertime 5-12 2

Inčirauskaitė-Kriaunevičienė Severija, "Kompozicija-labas rytas", 2005 ("Composition de bon matin", traduction en français)

16 Summertime 5-12 1

Inčirauskaitė-Kriaunevičienė Severija, "Vieną kartą sriuboje", 2006 ("Une fois la soupe", traduction en français)

Vielles poêles, casseroles, antiques arrosoirs, portières de voiture destroy, pelles, sceaux ou bassines rouillées sont les supports de l'art d'Inčirauskaitė-Kriaunevičienė Severija, jeune artiste lituanienne.

Ces objets, perforés à la perceuse deviennent les fonds sur lesquels viennent se greffer des motifs trompe-l'oeil au point de croix.

Posté par Sallyline à 08:58 - - Permalien [#]
Tags : , ,
01 septembre 2013

Amidon Le Chat...Summertime 5#12

 

Le Summertime de cette semaine est né d'une trouvaille aux puces ce matin. (Summertime : jeu lancé par Mulot, voir ce post pour l'explication)

J'ai craqué pour cette boîte publicitaire en bois gravée d'un chat vintage sur toutes les faces accompagné d'une réplique accrocheuse : "Acheteurs d'amidon, exigez la marque de fabrique "Le chat" et le nom Hoffman".
Offerte autrefois par la marque aux drogueries et quincailleries qui la distribuait, elle contenait de petites boîtes d'amidon.

14 Summertime 5-11 0

Vous vous doutez bien que ce bel objet allait évidemment parler à mon âme de couturière !

 

14 Summertime 5-11 00

J'ai alors fait des recherches sur tout ça et je me suis rendu compte que ce chat avait toute une histoire que j'ai souhaité vous faire partager au travers de ce Summertime  et de la découverte de deux artistes-illustrateurs liés à cette fabrique d'amidon.

Mais qu'est-ce que l'amidon exactement?
L'amidon de riz, autrefois très couramment utilisé sur les cols de chemises ou les revers de manches pour garder l'aspect blanc immaculé, est connu sous forme liquide, en poudre ou en cristaux pour ses propriétés adoucissantes et protectrices. Son action se développe sous l’influence de l’humidité, de la température et de la pression. A son contact, une fine couche protectrice enveloppe les textiles et les protège de l'usure et des salissures.

Selon la quantité utilisée, il peut également rendre la fibre textile plus souple ou plus rigide selon les besoins.

14 Summertime 5-11 1111

Les usines allemandes "Hoffmann's stärke" ("stärke" signifie en allemand "amidon") ont ouvert en 1850 et ont cessé leur activité en 1990. Elle produisait de l'amidon de riz pour les ménagères.

14 Summertime 5-11 1

14 Summertime 5-11 11


Le logo de la marque (un chat, symbole de propreté, marque "Le chat" déposée le 8 avril 1976) a été dessinée par l'allemand Fedor Alexis Flinzer (1832-1911).
Illustrateur de livres pour enfants, il affectionne tout particulièrement les dessins d'animaux endimanchés, véritable satire sociale du genre humain.

Son animal fétiche, le chat, lui vaudra le surnom de " Katzen-Flinzer" ("katzen" traduction de "chats" en allemand)

14 Summertime 5-11 2


L'emblème du chat sera alors largement repris par l'entreprise Hoffmann dans ses nombreuses publicités, cartes postales, emballages...

14 Summertime 5-11 4


Leonetto Capiello (1875-1942), peintre, caricaturiste et affichiste italien très connu, oeuvrera également pour Hoffmann's stärke en créant une publicité reprenant le fameux chat. Pilier du mouvement Art Déco, il a créé durant sa carrière près de mille affiches publicitaires dont certaines très connus pour Cachou Lajaunie, le chocolat Klaus ou le bouillon Kub.

14 Summertime 5-11 5Affiche publicitaire réalisée par Leonetto Capiello

Posté par Sallyline à 18:34 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,